Pour recevoir les nouveautés jour après jour…

Pour soutenir mon œuvre…

Pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé…

Quand une personne se place dans un univers qui n’est pas le nôtre, il suffit simplement de laisser cette personne vivre dans l’univers qu’elle souhaite habiter.

Publications diverses

« Quand une personne se place dans un univers qui n’est pas le nôtre, il suffit simplement de laisser cette personne vivre dans l’univers qu’elle souhaite habiter. »

moines-alignes-lumieres

Chacun est libre de ses choix d’attitude et de comportement. Il ne nous est pas demandé ni nécessaire de quitter le nôtre et ça n’est pas et ne doit pas être une condition à l’établissement d’une relation humaine.

Ce « garder l’emprise de nous-même » et « lâcher l’emprise sur l’autre » est un choix d’attitude de la sagesse et de la maturité.

Exemple : vous travaillez un dossier, validez une position. Une personne se pose des questions et trouve que vous êtes « sec » parce que vous lui présentez la décision rapidement. Ce collègue pourra pousser le bouchon en vous accusant de lui faire subir une humeur ou des états d’âmes supposés.

Pour celles et ceux qui ont eu le temps et le loisir d’étudier des méthodes de psy, vous savez que chacun est différent : un « rebelle » et un « travaillomane » n’ont pas les mêmes méthodes et besoins en communication.

Nous ne pouvons pas passer notre vie à naviguer dans les univers des autres. Quand nous le faisons, c’est par contrainte ou par intérêt (aux mécanismes et conséquences très proches en réalité).

Quand nous faisons des incursions dans certains univers, cela nous demande des efforts, nous « bouffe de l’énergie » voire nous entraîne dans des énergies et cycles négatifs.
Devoir nous adapter ou intégrer dans des univers extérieurs peut nous amener à passer à côté de nous-mêmes et de notre vie…
Ne confondons pas respect, tolérance et autorisation (j’autorise l’autre à être ce qu’il choisit d’être) avec obédience et dépendance.

Quelles attitudes adopter ?

  1. Aucune en particulier : Ignorer un débordement est le plus souvent la meilleure chose à faire et il vaut mieux avoir travaillé ce « bon réflexe » là. Il en va de même en vérité de toute attitude qui n’est pas conforme directement aux nôtres propres ;
  2. Conserver une attitude ouverte et empathique en tous lieux et en tous temps. Quelques petites choses simples pour nous y aider : Sourire ou même rire généreusement, sans moquerie à l’encontre de la personne, bien entendu ; écouter attentivement…
  3. Ne pas juger, commenter et encore moins chercher à contrôler l’attitude de l’autre. Éviter les :
    1. « je te trouve agressif » ou « ce que tu peux être mou » ;
    2. « non mais dîtes donc, pour qui vous prenez vous ? »
  4. Ne surtout pas laisser votre propre cerveau se fourvoyer trop sévèrement dans :
    1. l’interprétation ou
    2. le jugement.

L’interprétation et le jugement sont à la frontière de la manipulation de l’autre : Ils sont autorisés et acceptés avec le sourire sans pour autant être validés, approuvés ni même contestés.
L’interprétation et le jugement sont le plus souvent plus à même de nous parler de nous même que de la situation ou des autres.
L’interprétation et le jugement sont sources de nombre de « malentendus » et d’ « erreurs d’appréciation ».

C’est au moment précis où nous en prenons réellement conscience et que nous avons suffisamment de volonté que, conscients de sa Récursivité et Dangerosité, nous sortons d’une surconsommation d’un produit ou d’un comportement.

Nous pouvons alors, petit à petit, cultiver en nous la capacité à ne plus entrer dans des circuits d’incompréhension ou de pression.

Certains d’entre nous pourront atteindre un niveau de conscience où l’on réalise ce qu’ils produisent chez les uns et les autres et où l’on ne s’en sert que dans des conditionnements et posologies tolérables et susceptibles de produire des effets positifs.

Maj Majest,
Guide des compétences comportementales et relationnelles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer