Pour recevoir les nouveautés jour après jour…

Pour soutenir mon œuvre…

Pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé…

Partir ne mène nulle part, j’ai mis longtemps à le comprendre

Comment je vois le monde

« Partir ne mène nulle part, j’ai mis longtemps à le comprendre ; mais pour cela sans doute était-il nécessaire d’avoir fait tout le chemin. »

Antoine MARCEL

Certains fondent leurs vies sur des croyances et des paradigmes plus que sur l’écoute, l’observation, et un voyage intérieur fort propice au développement.
Ces paradigmes peuvent être de fonder ses espoirs de bonheur sur le voyage, ou le changement, ou tant d’autres choses comme l’agitation et la fête ou la consommation…

Ce qui importe, je crois, est de donner un sens profond à notre vie et à nos actes, tout en comprenant la relativité des choses et des idées, et, plus encore, de savoir nous améliorer et goûter à ce que la vie nous donne ici et maintenant.

Dans le cas contraire, si nous attendons que ce soit le monde qui change, ou de rencontrer un monde meilleur en allant loin, ce voyage pourrait bien nous mener nulle part en effet… 

Cela me fait penser à cette légende de sage où, pour résumer, un sage essaie de faire comprendre à un fou que s’il vient s’installer dans une nouvelle ville avec ses idées noires et son regard négatif sur les autres et sur la vie, alors, il trouvera, dans cette nouvelle ville, exactement la même ville que celle qu’il a quittée, par dépit. La morale de cette légende est que le dépit est plus souvent lié à ce que nous voyons (percevons, interpretons), pensons, disons et faisons qu’à ce que nous voyons (la réalité qui nous entoure).

À méditer…

J’ajoute au passage que je suis toujours autant surpris de tous ces voyages et de l’insouciance écologique de ceux qui les font. Je ne développe pas, ne serait-ce que parce que condamner ne sert à rien, mais pour ma part :

  • je ne voyage que pour aller à la rencontre de ma famille, mes amis, et encore rarement ;
  • j’utilise autant que faire se peut le téléphone, et les moyens modernes pour communiquer plutôt que de voyager. Certaines personnes font de grands voyages plus longs que le temps qu’elles consacrent à ce qu’elles doivent faire à destination. Sans compter les risques et dangers de ces voyages, je pense à l’impact écologique déplorable.

Maj Majest,
Guide de sagesse à l’attention des gens ordinaires

femme-vue-d-en-haut-peinture-bateau-rempli-de-fleurs-et-de-fruits-et-legumes-majmajest.com

Citation via @Douceur de vivre

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer