Pour recevoir les nouveautés jour après jour…

Pour soutenir mon œuvre…

Pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé…

Élégie , Gabriel FAURÉ

Publications diverses

L’Élégie pour violoncelle de Gabriel FAURÉ est une œuvre pour violoncelle composée en 1880.
Cette œuvre présente une ouverture triste et sombre, et culmine dans une section intense et très lente, qui symbolise le désespoir amoureux. De forme ternaire ABA, elle est à l’origine conçue comme une partie d’une sonate pour violoncelle. Gabriel FAURÉ dédia son Élégie au violoncelliste Jules LOEB qui décéda en 1883. D’abord écrite pour violoncelle et piano, elle fut arrangée pour l’orchestre par son auteur en 1890, à la demande du chef d’orchestre Édouard COLONNE. Il faut alors deux flûtes, deux hautbois, deux clarinettes, deux bassons, quatre cors et des cordes pour accompagner le violoncelle.


Élégie , Gabriel FAURÉ
Violoncelle et piano


Élégie , Gabriel FAURÉ
Violoncelle et orchestre

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer