FacebookTwitter

Gandhi a dit « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde. »

J’aime énormément cette phrase.

Elle dit deux choses à mon sens :

La première est une constante de la sagesse asiatique (dont le bouddhisme est l’émanation la plus connue) : tout se passe en dedans de nous, ce que nous faisons pour nous améliorer nous mêmes. Cela devrait être notre préoccupation principale et de chaque instant.

La seconde est dans les choix de nos paroles et de nos actes pour « changer le monde » en proximité, là où nous sommes. Faisons ce que nous pouvons là où nous avons les responsabilités et le pouvoir de parler et d’agir juste et bon. Il nous appartient de faire ce que nous pensons bien pour le monde, à notre niveau, avant toute autre chose.

Cela signifie que dire « le monde est cruel » ou « ça n’est pas facile » est déjà oublier le premier enseignement…
Se préoccuper trop de tout ce dont nous ne sommes pas l’acteur, c’est également oublier cet enseignement.
Songez-y.

Maj Majest,
Comment je vois le monde

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez ?

Vous aimez ?

 

Laissez-moi un message sur le livre d'or.

 

Merci de votre visite !

 

You have Successfully Subscribed!

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer