Quel plaisir d’être troublé par l’autre, de constater qu’on le trouble, quelle émotion de percevoir la sienne, quel spectacle exquis que de le regarder nous regarder !

« Quel plaisir d’être troublé par l’autre, de constater qu’on le trouble, quelle émotion de percevoir la sienne, quel spectacle exquis que de le regarder nous regarder !
Quel plaisir d’être deux, de se toucher, de se caresser, de se prendre mutuellement, d’habiter cette intimité, cette dualité, cette relation à nulle autre pareille. »

André COMTE SPONVILLE

portrait-couple-tendre-baiser-sur-le-nez-homme-femme-noir-et-blanc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.