FacebookTwitter


« Quelque chose de beau doit nous arriver
Quelque chose de fort doit nous emporter
Quelque chose qui nous ferait vivre du jour au lendemain
Quelque chose pour quoi tendre les mains
Quelque chose de beau doit nous transporter
Quelque chose de fort doit nous faire changer
Quelque chose qui nous ferait suivre un tout autre chemin
Commençons ce rêve demain
Moins de haine, moins de guerre
Moins de larmes et moins de sang
Moins d’espoir d’être puissant
Moins de pouvoir et moins d’argent
Et plus de sentiments
Moins de phrases, moins de serments
Moins de rage d’être devant
Moins de courses avec le temps
Moins de mots intransigeants
Et plus de sentiments
Moins de larmes, moins de sang
Et plus de sentiments
Quelque chose d’étrange qui viendrait de nous
Quelque chose de fort, ferait changer tout
Quelque chose qui nous ferait dire
Des mots bizarres et beaux
Commençons ce rêve bientôt
Moins de haine, moins de guerre
Moins de larmes et moins de sang
Moins d’espoir d’être puissant
Moins de pouvoir et moins d’argent
Et plus de sentiments
Moins de phrases, moins de serments
Moins de rage d’être devant
Moins de courses avec le temps
Moins de mots intolérants
Et plus de sentiments
Moins de larmes, moins de sang
Et plus de sentiments
Et plus de sentiments
Seulement
Plus de sentiments »

Michel BERGER,
Plus de sentiments

michel-berger-baisse-lunettes-de-soleil-noir-et-blanc

Un observateur attentif remarquera rapidement que cette chanson, qui nous touche, est construite sur une base dichotomique classique, approche (par trop) classique chez de nombreuses personnes et notamment une longue tradition lyrique qui tend à s’exprimer par des formulations négatives (« moins de »), des condamnations, même à demi-mot, et vit sur le creuser du diable en ressassant sans cesse les servitudes de l’homme.

Oui quelque-chose de beau nous arrive, ici et maintenant, si nous en faisons le choix.

Et ce quelque-chose pourrait bien apparaître plus clairement aux lecteurs les plus assidus et motivés de ce blog. Ce quelque-chose pourrait même entrer dans nos vies, devenir nos vies, au quotidien.

Maj Majest,
Comment je vois le monde

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimez ?

Vous aimez ?

 

Laissez-moi un message sur le livre d'or.

 

Merci de votre visite !

 

You have Successfully Subscribed!

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer