FacebookTwitter

Nous donnons à nos enfants des occasions d’être utiles aux autres

« Confucius disait : « Si vous m’enseignez quelque chose, je l’oublierai ; si vous me montrez quelque chose, je m’en souviendrai peut-être ; si vous me faites faire quelque chose , je l’assimilerai. » Il en va de même de la plupart des qualités humaines, et en particulier de l’altruisme chez l’enfant. » Matthieu RICARD, Plaidoyer pour l’altruisme

Lorsque nous associons nos enfants à des activités communautaires, ils intègrent naturellement et sans effort de bonnes manières (altruisme, gentillesse, générosité, attention, etc.) qu’ils appliquent et continueront d’appliquer ensuite. Les enfants qui s’occupent de plus jeunes apprennent rapidement à agir de manière attentionnée envers ceux qui dépendent de leurs soins si c’est le modèle qu’ils ont vu appliqué, ou si on ne les influence pas. Ils développent des compétences et des aptitudes supplémentaires.

L’exemple donné ou l’aide apportée par un adulte contribuera à aider le jeune. Seuls, nos enfants se montrent prévenants à l’égard de ceux dont ils s’occupent et agissent avec maturité.

Il est urgent de ne surtout pas attendre.
Il est adulte de ne pas infantiliser nos enfants.
Une éducation positive donne d’excellents résultats : Nous transmettons des forces et une pensée saine à nos enfants.
Voilà là un véritable capital santé et bonheur !

Maj Majest,
Ma profession de foi

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer