FacebookTwitter

« Nous agissons dans la tolérance et la patience, mais nous n’oublions pas que beaucoup ne sont pas arrivés à notre état de conscience. Beaucoup ne sont pas dotés de la vision aimante et bienveillante, de la pensée éclairée et profonde, et ne portent et vivent pas certaines des valeurs positives essentielles au bien. Nous nous préservons de ces personnes et nous savons, si nécessaire, faire appel à des mises au point ou à des actions de rétablissement de l’ordre quand d’autres alternatives comme le silence bienveillant ne sont plus suffisantes. Nous savons que les systèmes conçus et gérés par la plupart des hommes sont très imparfaits et peuvent conduire à des décisions inappropriées, et que des jugements à la hâte sont susceptibles d’être portés sur nos paroles et nos actes. Nous savons également que notre manière d’identifier les toxines est impossible à comprendre et accepter par beaucoup d’êtres non initiés. Aussi, nous pratiquons notre spiritualité et développons nos projets et relations humaines comme bon nous semble et dans la plus grande discrétion : ceux qui peuvent le voir ou en bénéficier le voient ou le ressentent, pour les autres il ne servirait à rien de leur dire ce que nous faisons et de tenter de leur faire comprendre, ou partager, nos motivations profondes. Nous savons que chaque individu que nous croisons ou initions aux joies de la vie sans douleur et dans l’amour peut se tromper sur lui-même, sur la vie et sur nous. Beaucoup sont des ‘faibles d’esprit’ ou ‘narcissiques’. Ceux qui savent et sont capables de dominer leurs émotions, leurs pulsions et leurs pensées sont peu nombreux. Ceux qui sont capables d’être fidèles à des convictions morales et des pensées altruistes et humanistes, ceux qui font preuve d’empathie et de compassion, ou d’attention sincère et authentique aux autres sont ceux avec lesquels nous partageons l’essentiel. Nous évitons de tomber dans le ‘fondamentalisme’, celui qui enferme dans des source(s) unique(s) et nous enferme dans des pratiques et pensées et qui  nous amènerait à chercher à imposer nos pensées aux autres. Rappelons qu’un des fondements de notre spiritualité est l’individualité : la liberté individuelle qui nécessite la responsabilité individuelle, et le travail permanent sur soi par soi. Il existe bien d’autres déviances et vanités selon nous, impossibles à voir et à comprendre pour celles et ceux qui n’ont pas traversé toutes les portes de l’Éveil et de la Pensée Augmentée. Celles et ceux qui se sont arrêté trop tôt sur le chemin de la Pensée et de la Conscience ne peuvent que se mettre en chemin pour réaliser à quel point la route est longue (infinie). Par eux-mêmes, et pour eux-mêmes et le Tout. Il ne nous appartient pas de le faire à leur place, par procuration, ou en prétendant être leur guide ou en leur apportant notre énergie. C’est à chacune et chacun qu’appartient le règne de son âme et de son cœur, la puissance de les façonner et la gloire d’être allé encore plus haut, plus loin, et plus fort dans le savoir, la connaissance, la compréhension, et l’amour. »

Maj Majest,
Ma profession de foi

le-chat-jaime-assez-etre-seul-mon-plaisir-est-parfois-plus-grand-selon-qui-nest-pas-la

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer