FacebookTwitter

« Je n’ai jamais rien vu de doucement beau dans ce monde sans désirer aussitôt que toute ma tendresse le touche. »

« Il ne me suffit pas de lire que les sables des plages sont doux. Je veux que mes pieds nus le sentent…
Toute connaissance que n’a pas précédée une sensation m’est inutile.
Je n’ai jamais rien vu de doucement beau dans ce monde sans désirer aussitôt que toute ma tendresse le touche. »

André GIDE

couple-visages-portrait-mains-dans-le-cou-noir-et-blanc-majmajest.com

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer