FacebookTwitter

“Je cherche le chemin de son si joli cœur,
Mais elle le cache bien, dans son écrin de fleurs.
Je vais et tourne en rond, perdu dans ce dédale,
Mais j’aime ce bouquet, je goûte ses pétales.

Elle est inaccessible, adorable et unique,
Elle est un idéal, un vœu, une supplique,
Un astre lumineux, une étoile filante,
Un diamant éternel dont l’éclat pur me hante.

Elle est un vent d’été qui caresse la peau,
Une brise marine au souffle long et chaud.
Elle peut être un orage, et lancer des éclairs,
Un violent ouragan, si rien ne la tempère.

Je sais qu’Elle est l’Amour, dans toute sa beauté.
Elle a mis en sommeil son appétit d’aimer.
Un jour se lèvera, elle ouvrira les yeux,
Et un prince charmant lui dira : je te veux.”

Philippe GUÉRASSIMOFF

rose-bleue-eclats

gisele-buendchen-femme-nue-cambree-sur-cheval-blanc

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer