C’est en s’habituant à quelque chose que l’on finit par y exceller.

« C’est en s’habituant à quelque chose que l’on finit par y exceller. »

« Nous voyons peut-être parfaitement l’effet désastreux des poisons mentaux mais cela ne nous empêche pas d’en devenir la proie. On peut savoir que quelque chose n’est pas bon, et malgré tout agir, parler ou penser de manière inadéquate. Nous devons donc trouver le moyen de maîtriser notre esprit. Il y a bien sûr différentes techniques pour cela. Mais quelle que soit la technique choisie, il faut empêcher l’esprit de suivre le mauvais cours et lui faire prendre le bon. Pour ce faire, nous devons accroître sa propension à la vertu – qui peut être encore très faible à présent – et la seule manière d’y arriver, c’est de l’exercer de telle manière que la tendance vertueuse devienne de plus en plus familière. C’est la seule approche ; il n’y a pas d’autre moyen.

Comme il est dit : C’est en s’habituant à quelque chose que l’on finit par y exceller. »

Dalaï Lama (14ème),
La grande paix de l’esprit

dalai-lama-14-assis

1 commentaire sur “C’est en s’habituant à quelque chose que l’on finit par y exceller.

  1. Avoir l’humilité de reconnaître que ces poisons nous habitent, les accepter et accueillir en nous, sont de grands pas vers la capacité à nous améliorer et à améliorer également notre relation les uns aux autres.

    Maj Majest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.