Ce qui se déroule dans l’esprit a davantage de force.

« Si l’on observe les différentes sensations physiques ou mentales de plaisir et de souffrance, on constate que tout ce qui se déroule dans l’esprit a davantage de force. Si l’on est inquiet ou déprimé, on prête à peine attention au cadre extérieur le plus magnifique. À l’inverse, quand on se sent profondément heureux, on fait aisément face aux situations les plus difficiles. »

Dalaï Lama (14ème),
Conférence à Coimbra, 26 novembre 2001

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.