Ce matin dans la douceur de notre fièvre immense, ta peau sur la mienne est caresse éternelle.

« Ce matin dans la douceur de notre fièvre immense, ta peau sur la mienne est caresse éternelle. »

Maj Majest,
Journal secret d’une femme amoureuse et heureuse

baiser-dans-le-cou-femme-nue-homme-lenlace-mains-croisees-sur-son-ventre-cambree-noir-et-blanc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.